19/03/2020 - Jours de récupération/congé ou chômage pour cause de force majeure ?

Se connecter

L'employeur ne peut pas obliger ses travailleurs à prendre d'abord les heures de récupération payées avant de demander un chômage temporaire pour cause de force majeure.

Bien entendu, en concertation entre l'employeur et le travailleur, il peut être décidé d'utiliser d'abord (une partie) des heures de récupération ou un certain nombre de jours de congé pour limiter autant que possible la perte de salaire du travailleur, avant d'invoquer le chômage temporaire pour cause de force majeure.

Nota bene: L'obligation d'enregistrement préalable de toutes les heures de récupération ne s'applique qu'en cas de chômage temporaire dû à un désordre technique, aux  intempéries ou à des causes économiques.